Tout savoir sur les sécrétions durant la grossesse

Il s'agit peut-être d'un sujet un peu moins ragoûtant, mais ne vous y trompez pas : beaucoup de futures mamans se posent des questions à ce sujet. Car que se passe-t-il exactement ‘là en-dessous' ? Pendant le début de votre grossesse, il se peut que votre organisme produise plus de sécrétions vaginales et avant l'accouchement, vous pouvez même avoir des pertes visqueuses sanguinolentes. Vos sécrétions peuvent parfois indiquer un problème, comme une infection, mais il s'agit la plupart du temps d'une variation hormonale. Poursuivez la lecture pour en savoir plus sur les différents types de sécrétions que vous pouvez avoir durant la grossesse. 

Quelles sécrétions considère-t-on comme normales pendant la grossesse ? 

Les sécrétions normales pendant la grossesse sont claires ou blanches et généralement un peu collantes. Elles ne doivent pas avoir d'odeur notable. Pas de souci non plus si vos pertes sont un peu jaunâtres. Pendant la grossesse, vous produisez plus d'œstrogène et de progestérone. L'afflux sanguin vers votre vagin est aussi plus important. Il se peut donc que vous produisiez plus de sécrétions que d'habitude, surtout au deuxième trimestre. Les sécrétions contribuent à l'hygiène de votre vagin et évacuent les cellules mortes. Et c'est ainsi que votre organisme protège votre futur bébé des infections. Des pertes visqueuses en fin de grossesse (après 39 semaines) sont également normales. Il s'agit du bouchon muqueux sur lequel nous reviendrons plus tard.

Les sécrétions vaginales sont-elles un signe de grossesse ? 

La plupart du temps, les pertes vaginales n'indiquent pas que vous êtes enceinte, mais vous pouvez parfois voir de légères taches de sang sur vos sous-vêtements pendant les premiers jours de la grossesse. C'est le saignement d'implantation ou saignement de nidation, qui peut survenir quand l'ovule fécondé se niche dans la muqueuse utérine. Au début de la grossesse, vos sécrétions sont souvent roses, d'une couleur un peu plus claire que vos règles. Pour savoir à quel point vous connaissez les autres signes précoces de grossesse, nous vous invitons à répondre à notre quiz. Et si vous venez de découvrir que vous êtes enceinte, vous pouvez utiliser notre calculateur de date d'accouchement pour vous faire une idée du moment où votre nouveau-né pointera le bout de son nez. 

Que sont les leucorrhées ?

Leucorrhée est simplement le terme médical qui désigne toutes les sécrétions vaginales, pas uniquement celles durant la grossesse. Il s'agit généralement d'une substance visqueuse claire ou blanchâtre, et les leucorrhées débutent dès la puberté. On parle parfois de ‘pertes blanches'. La couleur, la consistance et la quantité des sécrétions peuvent varier, en fonction du moment où tombe votre cycle menstruel. N'oubliez pas que vous pouvez avoir plus de sécrétions que d'habitude pendant la grossesse, mais que ce n'est pas grave du tout. 

Quelles sécrétions considère-t-on comme anormales ?

Vous risquez malheureusement davantage de contracter une infection vaginale quand vous êtes enceinte. C'est parce que les hormones de grossesse modifient l'équilibre des levures et des bactéries dans votre vagin, ce qui vous rend plus susceptible d'attraper une mycose ou une vaginose bactérienne. Si vos sécrétions changent de couleur, d'odeur ou de composition, cela peut indiquer une infection. Il est donc judicieux de tenir cela à l'œil durant la grossesse. La vaginose bactérienne peut induire des changements dans vos sécrétions, qui peuvent prendre une odeur forte, proche de celle du poisson, et un aspect gris, blanc ou vert. Une mycose peut provoquer des pertes épaisses, blanches ou grumeleuses. Si vous remarquez de tels changements ou quoi que ce soit d'autre de bizarre, contactez votre médecin. Il se peut que vous ayez besoin d'un traitement. Les infections vaginales non traitées peuvent facilement s'étendre à l'utérus et mettre votre bébé en danger. 

Quand dois-je appeler le médecin ? 

Prenez rendez-vous chez le médecin si vos sécrétions changent de couleur ou de composition ou si elles commencent à sentir mauvais. Contactez également le médecin en cas de démangeaisons ou de douleur quand vous urinez. Si vos sécrétions sont aqueuses ou sanguinolentes, il se peut que vous perdiez les eaux ou que vous expulsiez le bouchon muqueux. Si cela se produit avant 39 semaines de grossesse, c'est peut-être un signe d'accouchement avant terme, vous avez donc besoin de vous faire rapidement examiner. À tout moment de la grossesse, des saignements vaginaux (autres que de légères taches de sang ou des glaires sanguinolentes) peuvent être une source de préoccupation. N'hésitez jamais à contacter votre médecin ou à vous rendre à l'hôpital.  

Comment éviter une infection vaginale durant la grossesse ? 

Pour une hygiène intime optimale, essuyez-vous toujours de l'avant vers l'arrière après être allée aux toilettes. Vous éviterez ainsi que des bactéries fécales ne s'introduisent dans votre vagin. Utilisez un protège-slip (pas de tampons) si vos pertes vous ennuient pendant la grossesse. Veillez également à vous laver avec de l'eau et un savon doux sous la douche ou dans le bain. Il est également préférable de porter des sous-vêtements en coton ou dans d'autres fibres naturelles et respirantes, et d'éviter les pantalons serrants (adieu pantalon de yoga !). 

Si l'odeur de vos sécrétions devient plus forte, il peut être tentant d'utiliser des douches vaginales ou des savons spéciaux pour la masquer, mais c'est déconseillé. Demandez plutôt conseil à votre médecin, il vous dira que faire.  

Y a-t-il d'autres types de sécrétions vaginales auxquelles je dois faire attention ? 

Voici d'autres types de pertes que vous pouvez remarquer avant, pendant et même après la grossesse : 

  • Sécrétions d'ovulation. La quantité de leucorrhées que vous produisez varie pendant votre cycle menstruel. Les sécrétions sont plus importantes quand vous ovulez (période la plus féconde) et ont généralement une composition claire et lisse. Après l'ovulation, les pertes diminuent et deviennent plus épaisses, mais moins notables. Vous pouvez avoir davantage conscience de ces changements quand vous voulez tomber enceinte et que vous prêtez attention à votre fécondité. 

  • Bouchon muqueux. Comme le nom l'indique, le bouchon muqueux est une accumulation de mucus qui remplit le col de l'utérus et bloque l'entrée de l'utérus. Il se développe pendant la grossesse et protège votre bébé des infections. Juste avant le début du travail ou pendant celui-ci, lorsque le col de l'utérus se dilate, ce bouchon se détache et est expulsé du vagin. Le bouchon muqueux peut être clair ou rosâtre et légèrement sanguinolent. Il est plus épais que vos pertes normales durant la grossesse. 

  • Perte des eaux. La poche de liquide amniotique dans laquelle se trouve votre bébé peut se rompre quelques heures avant le début du travail, laissant s'écouler un liquide aqueux. Généralement, ce n'est pas aussi théâtral que dans les films : certaines femmes sentent un petit filet, d'autres un peu plus, et certaines ne le remarquent même pas. 

  • Lochies. Après avoir accouché de votre bébé et expulsé le placenta, par voie basse ou césarienne, vous aurez un autre type de pertes. Les lochies sont les glaires et le sang que vous perdez dans les jours qui suivent l'accouchement. Elles sont d'abord rouges et épaisses, puis leur couleur devient peu à peu rose, et finalement jaune ou banche. Si vous avez eu une césarienne, les lochies peuvent être moins abondantes que lors d'un accouchement par voie basse. Ces pertes peuvent durer jusqu'à quatre à six semaines après l'accouchement. 

Tant de choses merveilleuses et magnifiques se produisent pendant votre grossesse ! Téléchargez notre guide pratique de la grossesse pour en savoir plus sur ce qui vous attend, vous et votre bébé.