Signes du travail Pourquoi un accouchement par cesarienne s avere parfois necessaire

Pourquoi une césarienne non programmée ?

La grande majorité des naissances ont lieu sans intervention médicale importante. Pour des raisons de sécurité, il est parfois recommandé à certaines femmes enceintes d’opter pour un accouchement par césarienne. Dans de tels cas, vous obtiendrez beaucoup de soutien et d’informations avant cet événement. De plus, la naissance de votre bébé sera programmée à une date précise. Toutefois, certaines femmes subissent des complications qui nécessitent une césarienne d’urgence. Ces situations sont rares. Cela vaut néanmoins la peine de prendre le temps de se renseigner sur cette procédure. 

Tout ce qu’il faut savoir sur les césariennes

Les interventions médicales constituent une exception à la règle en matière d’accouchement. La grande majorité des accouchements et des naissances se déroule sans heurts. Il n’y a néanmoins pas de mal à se renseigner sur les cas exceptionnels, puisque cela vous permettra de disposer de toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin. À ce stade, vous devez probablement avoir une idée de ce qu’implique un accouchement par césarienne. Il s’agit d’une opération durant laquelle le bébé est extrait de l’utérus via une incision sur l’abdomen de la mère. Au cours de votre grossesse, vous avez peut-être entendu dire que les césariennes devenaient une méthode commune d’accouchement. N’accordez pas d’importance à ces rumeurs. Il s’avère que les médecins ne pratiquent de césariennes que si les signes du travail sont inquiétants et qu’une telle procédure est absolument nécessaire pour préserver le bien-être de la mère et du bébé. Il s'agit d'une opération sérieuse qui n’est jamais prise à la légère. 

Urgences médicales rares

Bien que les professionnels feront tout leur possible pour éviter d’imposer une césarienne d’urgence aux futures mères, il existe néanmoins des situations dans lesquelles ces procédures sont indispensables, même lorsqu’elles sont effectuées avant ou pendant l’apparition des signes du début du travail. Dans le cas où la santé de la mère ou du bébé est sérieusement menacée par une grave hémorragie de la mère ou par le prolapsus du cordon (quand le cordon ombilical prive le bébé d’oxygène), une césarienne immédiate constitue bien souvent la seule alternative sûre, même si l’ensemble de la grossesse s’était jusqu’alors bien déroulé. Ces situations restent cependant exceptionnelles, il est donc inutile de s’en préoccuper dès maintenant.

Jeu de patience

La majorité des césariennes surviennent en fait à cause de la « stagnation du processus ». Si le travail ne se poursuit pas correctement, une intervention chirurgicale peut éviter une situation difficile pour la mère et le bébé. Si le travail stagne, le bébé peut effectivement se trouver dans un état de détresse, mais le personnel médical dispose de plusieurs options avant d’opter pour la chirurgie. Ne paniquez donc pas si tout ne se déroule pas exactement comme prévu lors du jour J. Votre sage-femme et vos médecins veulent uniquement ce qui est le mieux pour vous et votre bébé. Ils ne prendront en aucun cas de décisions irréfléchies. Vous serez consultée et tenue informée avant que toute procédure ne soit mise en place.

Exprimez vos sentiments

Dans le cas où vous avez une opinion tranchée sur les accouchements par voie basse et les césariennes, parlez-en à votre sage-femme, même en tout début de grossesse. Il est bien sûr peu probable que vos convictions affectent le cours des événements si une réelle situation d’urgence venait à se présenter. Il est néanmoins important que votre sage-femme sache ce que vous ressentez. Elle sera capable de défendre vos intérêts plus vigoureusement si vous lui avez clairement exprimé vos désirs. Il est également très important que vous lui fassiez confiance : si une césarienne est envisagée, vous apprécierez alors de vous reposer sur la certitude que vous disposez des meilleurs conseils, informations et soutien. 

Potassez

Lisez tout ce que vous pouvez sur les différentes méthodes d’accouchement. Vous devez connaître les différentes positions et présentations concernant les accouchements par voie basse, ainsi que les procédures et les équipements impliqués dans les naissances assistées (ventouse et forceps). Il vous est également recommandé de visionner une vidéo de césarienne afin que vous sachiez à quoi vous en tenir en cas d’urgence.

Renseignez-vous sur les positions que vous devrez adopter lors du travail et de l’accouchement. Les études ont démontré que les femmes qui restent très mobiles durant le travail ont moins de risques de subir une césarienne. Il est important de bien s’hydrater dès l’apparition des premiers signes de travail, et ce jusqu’à la fin. Grignotez régulièrement durant ce premier stade afin de conserver vos forces. Enfin, faites de votre mieux pour rester calme et détendue et tout ira bien !

Ceci pourrait également vous intéresser :