Accouchement par voie basse

Le travail et l'accouchement sont des expériences qui suscitent beaucoup de questions chez les futures mamans. Cela les rend nerveuses, mais en même temps, elles sont très impatientes de tenir leur nouveau-né dans leurs bras.  En tant que future maman, vous voudrez en savoir le plus possible sur l'accouchement, bien que vous ne puissiez prédire comment se déroulera le vôtre. En lisant ces questions fréquentes sur l'accouchement par voie basse (ou accouchement vaginal), vous vous sentirez mieux préparée à l'arrivée de votre enfant.

Combien de temps dure un accouchement par voie basse ?

Chaque accouchement est unique. Certains facteurs, comme la taille et la position du bébé et le temps qu'il faut pour arriver à dilatation complète, influencent la durée de votre accouchement. 

Pour l'accouchement de votre premier enfant, le travail peut durer environ 12 à 18 heures, parfois même davantage. Pour les femmes qui ont déjà eu un enfant, cela peut être moins long, même si chaque accouchement est différent. Certains bébés naissent en quelques heures, tandis que d'autres mamans attendent parfois plus de 10 heures avant de rencontrer leur nouveau-né.

Quelles sont les différentes phases d'un accouchement par voie basse ?

Si tout se déroule comme prévu, le travail commencera en principe au troisième trimestre, entre la 38e et la 42e semaine de grossesse. Différents signes indiquent le début du travail et l'accouchement imminent. Une fois que le travail a commencé, il y a 4 phases.

Phase 1. Préparation à l'accouchement

La première phase dure en moyenne 12 à 15 heures et compte 3 parties :

• Phase latente : vous passez de 0 à 5-6 cm de dilatation, vous avez des contractions toutes les 5 à 15 minutes Vos contractions utérines commenceront avec la dilatation. Au début, elles seront espacées d'environ 15 minutes, puis se succéderont peu à peu plus rapidement. Chaque contraction dure normalement moins d'une minute au début pour progressivement durer plus longtemps, de 60 à 90 secondes environ. La phase latente dure généralement de 6 à 12 heures et il est recommandé de rester chez vous, là où vous vous sentez à l'aise. Vous pouvez perdre les eaux durant cette phase ou la suivante. Il est également possible que vous ne perdiez pas les eaux, mais que le personnel médical doive percer la poche des eaux une fois que vous êtes hospitalisée.

• La phase active : de 5-6 à 10 cm de dilatation, vous avez des contractions régulières et intenses Plus le col de l'utérus est dilaté, plus vos contractions sont fortes et fréquentes. Lorsque vous avez des contractions régulières toutes les 5 minutes, c'est que la situation évolue. Votre médecin vous a peut-être déjà donné des instructions sur le moment de partir à l'hôpital, ou il peut vous donner des conseils par téléphone afin que vous sachiez exactement que faire et quand partir. Pensez d'ailleurs à préparer votre valise de maternité à l'avance afin d'être parfaitement prête au moment voulu.

• La phase de transition : 10 cm de dilatation, les contractions sont à leur apogée Cette phase est généralement brève et ne dure pas plus d'une heure. Vos contractions sont les plus fortes durant cette phase et votre corps se prépare à engager votre enfant dans le canal vaginal.

Phase 2. La naissance du bébé

La deuxième partie du travail commence une fois que le col de votre utérus est dilaté de 10 cm. Vous pouvez alors commencer à pousser. Vos contractions vous aident à pousser le bébé dans le canal vaginal. Cela dure généralement moins d'une heure, surtout si ce n'est pas votre premier enfant, mais cela peut aussi prendre 2 à 3 heures, surtout s'il s'agit de votre premier accouchement. Une fois votre bébé né, il faut couper le cordon ombilical avant que vous ne puissiez tenir votre enfant et le câliner. Votre médecin ou votre sage-femme vérifiera ensuite si votre bébé est en bonne santé.

Phase 3. L'expulsion du placenta

Vous pensez peut-être que tout est fini une fois que votre enfant est né, mais vous devez encore expulser le placenta. C'est généralement rapide et ne dure pas plus de 20 minutes. Il se peut que vous ayez encore quelques contractions pour expulser le placenta, mais elles seront moins fortes que pendant la naissance de votre bébé.

Phase 4. La première heure après l'accouchement

La première heure après l'accouchement est parfois appelée « heure d'or », car c'est un moment spécial pour renforcer le lien avec votre nouveau-né. Si votre état médical et la politique de l'hôpital le permettent, on déposera votre bébé sur votre poitrine juste après la naissance. Cela peut favoriser l'allaitement et contribuer à créer un lien avec votre enfant. Cela permettra aussi peut-être de réguler la respiration de votre bébé et de garder sa température constante. Il peut être judicieux d'en apprendre davantage sur le contact peau à peau et les différentes façons de créer un lien avec votre nouveau-né. 

Quand doit-on déclencher l'accouchement ?

Il arrive que l'accouchement doive être provoqué. C'est par exemple le cas si vos contractions ne commencent pas d'elles-mêmes après la 41e ou la 42e semaine, si des complications impactent votre santé ou celle du bébé, ou si vous perdez les eaux trop tôt. L'équipe médicale peut alors induire la dilatation du col de votre utérus afin de percer votre poche des eaux, ce qui déclenchera les contractions. Il est également possible que les médecins décident de vous administrer l'hormone oxytocine qui déclenche les contractions.

Comment maîtriser la douleur ?

Il y a différentes façons d'atténuer la douleur, allant des massages à la méditation, ce qui est une bonne solution si la douleur devient trop intense. Discutez à l'avance des différentes options avec votre médecin ou votre sage-femme, afin de connaître les possibilités qui s'offrent à vous pendant le travail ou l'accouchement.

Les femmes qui choisissent d'atténuer la douleur via médication optent généralement pour une péridurale. Pendant la péridurale, un petit tube étroit est inséré dans le bas de votre dos, ce qui permet d'anesthésier le bas du corps afin d'atténuer la douleur. Vous restez cependant consciente et vous devez normalement encore sentir l'envie de pousser. Pensez à discuter des effets secondaires avec votre médecin ou votre sage-femme avant de décider si la péridurale est ce qui vous convient le mieux. 

Ai-je besoin d'un plan de naissance et que doit-il contenir ? 

Beaucoup de futures mamans décident de préparer un plan de naissance et de le partager à l'avance avec l'équipe médicale. Ce plan de naissance indique l'option préférée de la maman pour atténuer la douleur, l'identité de la personne de confiance, la position voulue pour l'accouchement, ce qu'elle veut boire et manger, et toutes les informations, comme la musique, pour que la maman se sente le plus à l'aise possible. 

Veillez à ce que votre médecin soit au courant de votre plan de naissance à l'avance, emmenez-en des copies supplémentaires pour l'équipe médicale et conservez-en aussi dans votre valise de maternité par sécurité.

Sachez qu'il est difficile de faire en sorte que tout se déroule selon ce plan et que vous devrez probablement faire preuve d'un peu de flexibilité. Soyez ouverte aux tournures inattendues et laissez-vous surtout guider par vos sentiments et votre instinct durant le travail. 

Aurai-je besoin d'être recousue après l'accouchement ?

Il se peut que vous ayez besoin de points de suture après l'accouchement. Même une toute petite déchirure dans la peau autour de l'ouverture du vagin doit généralement être recousue avec un point, tandis qu'une plus grande déchirure nécessite plusieurs points de suture. C'est surtout le cas lors du premier accouchement ou lorsque l'accouchement est rapide, car la peau autour du vagin a moins de temps pour s'étirer.

Combien de temps faut-il pour récupérer totalement après un accouchement ? 

Vous aimeriez bien sûr savoir de combien de temps vous aurez besoin pour être à nouveau sur pied, mais cela varie d'une femme à l'autre. Il faut généralement moins de temps pour se remettre d'un accouchement par voie basse que d'une césarienne. De plus, vous devez rester moins longtemps à l'hôpital en accouchant par voie basse.

Si vous avez eu une déchirure, il se peut que cela vous fasse mal pendant encore quelques semaines. Même sans déchirure, vous aurez très certainement mal au vagin après l'accouchement, surtout en allant aux toilettes ou en vous asseyant.

Après un accouchement par voie basse, il se peut que vous ayez un gonflement, des bleus, des douleurs ou des démangeaisons autour de la déchirure (si vous en avez une). Dans les 24 heures qui suivent l'accouchement, nous vous recommandons de refroidir cette zone à l'aide d'un cold pack. Le gonflement et les bleus disparaîtront d'eux-mêmes au fil du temps.

Pour beaucoup de femmes, aller à selle après l'accouchement est très douloureux. Nous vous recommandons d'aller vous promener de temps à autre, de boire beaucoup d'eau et d'avoir une alimentation riche en fibres afin d'éviter la constipation. Des exercices de Kegel peuvent vous aider à renforcer les muscles du plancher pelvien, à lutter contre l'incontinence et à restaurer la fonction rectale.

Nous ne pouvons pas prévoir combien de temps vous saignerez après l'accouchement, mais cela dure quelques semaines pour la plupart des femmes. Veillez en tout cas à avoir suffisamment de serviettes hygiéniques. Si vous perdez plus de sang que pendant vos règles ou si vous perdez de plus en plus de sang, mieux vaut consulter le médecin.

Que se passe-t-il une fois que mon bébé est né ?

Quand votre bébé est né, l'équipe médicale vérifie s'il est en bonne santé avant de le déposer sur votre poitrine pour un contact peau à peau et les premiers câlins. Alors que vous regardez pour la première fois votre enfant dans les yeux et sentez sa merveilleuse odeur, vous expulserez le placenta et serez suturée si vous avez eu une déchirure ou une épisiotomie. L'épisiotomie est une incision entre le vagin et l'anus pour que l'accouchement se déroule plus facilement et éviter une déchirure. 

Puis-je allaiter directement après un accouchement par voie basse ?

Il est effectivement possible d'allaiter après l'accouchement, afin que votre enfant puisse s'entraîner sans attendre. Pendant quelques jours, vous produirez d'abord une autre substance que le lait maternel. C'est le colostrum, qui est un peu plus jaune et épais que le lait maternel. 

Y a-t-il des risques de complication ?

Oui, il existe certaines complications liées à un accouchement par voie basse, comme une déchirure et l'affaiblissement des muscles du plancher pelvien. Une déchirure peut être recousue par votre médecin, et des exercices de Kegel peuvent vous aider à renforcer vos muscles.

Certaines complications qui surviennent pendant l'accouchement peuvent nécessiter une césarienne pour garantir la sécurité du bébé et de la maman. Il est possible d'éviter certaines complications d'un accouchement par voie basse en planifiant une césarienne à l'avance.

Pourrais-je encore accoucher par voie basse si j'ai déjà eu une césarienne ?

Oui, il est possible d'encore accoucher par voie basse après une césarienne, pour autant que vous soyez une « bonne candidate » à l'accouchement vaginal et que votre ancienne césarienne ne puisse pas provoquer de complications. Informez votre médecin si vous voulez accoucher par voie basse après une césarienne, afin d'être bien au courant des avantages et des inconvénients dans votre situation.

J'attends des jumeaux. Puis-je accoucher par voie basse ?

Oui ! Beaucoup de femmes accouchent de jumeaux par voie basse. En revanche, si l'un des bébés se présente en siège, la césarienne est recommandée. En général, l'accouchement par voie basse est rare pour les triplés et les autres grossesses multiples, car le risque de complications est plus élevé.

Mon partenaire peut-il être à mes côtés pendant l'accouchement ?

Il est important qu'une personne en qui vous ayez toute confiance soit près de vous durant l'accouchement. Cette personne peut vous aider avec des techniques de respiration et de relaxation, chronométrer vos contractions ou tout simplement vous tenir la main. Il ne doit pas forcément s'agir de votre partenaire. Certaines femmes optent pour un membre de leur famille ou un(e) bon(ne) ami(e). 

Votre partenaire ne doit pas non plus rester tout le temps avec vous. Nombreux sont ceux qui préfèrent sortir de temps en temps de la chambre ou ne pas assister à l'accouchement. Il s'agit d'un choix personnel que vous et votre personne de confiance devez faire ensemble.

Que votre partenaire soit là ou non au moment de l'accouchement, cette personne spéciale peut vous soutenir de bien des façons pendant mais aussi après la naissance : faire les courses, répondre à vos coups de fil et à vos messages, vous aider à langer bébé, s'occuper de votre nourrisson quand vous avez besoin de repos, etc.

N'oubliez surtout pas que les femmes accouchent depuis des milliers d'années. Fiez-vous aux experts médicaux qui vous entourent et sachez que le corps féminin est capable de choses merveilleuses.