How-your-baby-responds-to-your-moods

Impact de vos sautes d’humeur sur le fœtus

Maman est de bonne humeur ! Votre bébé a grossi et grandi, et il est plus que jamais à l'écoute des changements dans son monde aqueux. Vous n'en êtes peut-être pas consciente, mais votre humeur, comme la joie, la tristesse, la colère et l'euphorie, peut modifier la composition chimique de votre sang et par conséquent affecter l'état de vote bébé. Il est donc très important de réduire le stress à son minimum et d'augmenter le bonheur au maximum ! 

Zone de travaux

À vos marques, prêt, grandissez ! Au deuxième trimestre, votre bébé se concentre sur sa croissance. Les organes se développent et un type spécial de graisse, de couleur marron, se développe sous la peau. Le vernix commence à se former. Il s'agit de la substance blanche épaisse qui recouvre la peau du fœtus et la protège. Elle aide également le passage de votre bébé dans le bassin lors de l'accouchement. À la fin du mois, votre bébé mesurera entre 13 cm et 15 cm, et pèsera entre 230 g et 260 g.

Que se passe-t-il ?

Bien que vous vous soyez habituée à partager votre corps avec un autre petit être, vous croyez que vos pensées et vos sentiments sont toujours privés, y compris vos sautes d'humeur. Détrompez-vous, pendant la grossesse, vos émotions affectent aussi le fœtus. Si vous êtes contente par exemple, votre bébé réagit aux substances chimiques produites par votre joie. Si vous êtes particulièrement calme et détendue, votre bébé bénéficie de ce sentiment de bien-être. Si vous êtes stressée et anxieuse, dès le deuxième trimestre, le rythme cardiaque de votre bébé s'accélère face à votre tension. 

Stop au stress

Soyons réalistes, vivre sans stress est impossible. Toutefois, vous devez essayer d'éviter l'anxiété intense si vous le pouvez, et ce pendant toute la grossesse. Les études montrent que les nouveau-nés dont les mamans étaient très stressées sont susceptibles d'être plus souvent malades, grognons et difficile à calmer. Bien sûr, les gènes contribuent aussi aux traits de la personnalité. Alors, pour votre bien et celui de votre enfant, tenez-vous autant que possible à distance des situations stressantes. Il est impossible d'éviter les sautes d'humeur liées à la grossesse, mais vous devez éviter le stress inutile dès que vous le pouvez. Pour une fois, laissez les autres gérer les problèmes de la vie. Vous avez la meilleure excuse pour vous déchargez de ce fardeau.

C'est plutôt simple finalement. Reposez-vous, mangez équilibré, demandez de l'aide pour atténuer votre stress, saisissez chaque occasion de vous détendre au deuxième trimestre ! Profitez de chaque proposition d'aide de votre compagnon, votre famille et vos amis. Plus vous serez détendue, plus votre bébé le sera aussi.

Ceci pourrait également vous intéresser :