Rituel du coucher : régularité et sans excès

Rituel du coucher : régularité et sans excès

Caitlin Boyle

Imaginez-vous en train de passer une agréable soirée avec des amis dans un restaurant chic. Vous vous préparez à raconter une histoire drôle et puis, sans préavis, vous êtes arrachée à la soirée et jetée au lit. Difficile de s’endormir dans ces conditions, n’est-ce pas ? Oh, et puis vous auriez sans doute envie de pleurer ! Eh bien, c’est exactement ce que votre bébé ressent en l’absence de rituel du coucher. Il perd ses repères, ne comprend pas, devient grincheux et même un peu abasourdi.

Un rituel du coucher indiquera à votre bébé qu’il est temps de ralentir la cadence. Cela limite aussi les pleurs, faisant du moment d’aller dormir une formidable occasion de resserrer les liens plutôt qu’un affrontement. Et, comme le disent les parents privés de sommeil du monde entier, il n’y a rien de plus beau qu’un bébé profondément endormi (et c’est l’occasion pour les adultes de profiter d’un temps précieux !). 

Soyez cohérente...

Lire un livre ou prendre un bain vous détendra, quel que soit votre âge. Mais ce ne sont pas forcément l’histoire ou les bulles qui vous aideront à dormir. Le plus important dans le rituel du coucher d’un bébé, c’est la régularité. 

Si vous suivez un schéma précis, par exemple chanter une chanson, masser doucement votre bébé, danser un slow dans une pièce à la lumière tamisée, votre bébé anticipera ce qui arrivera (dormir !).

... Mais ne sombrez pas dans l’excès !

S’il vous est déjà arrivé de partir en vacances en oubliant le doudou de votre bébé (quelle horreur !), vous savez que la flexibilité est la garantie d’un sommeil serein pour votre enfant. 

Encouragez-le à s’adapter en modifiant sensiblement le rituel de temps à autre. Si votre bébé apprécie les bruits de fond, alternez celui d’un ventilateur et d’un appareil générateur de bruit blanc. Si votre bébé dort habituellement dans des pyjamas à pieds, essayez une gigoteuse une ou deux fois par semaine.

Les câlins au moment du coucher sont l’un des moments les plus tendres entre les parents et leur bébé, mais toutes les mamans peuvent faire une pause de temps à autre. C’est une excellente raison pour que l’autre parent, un grand-parent ou une baby-sitter endorme occasionnellement votre bébé. S’il s’habitue à ce que ce soit toujours vous, il luttera pour ne pas s’endormir si quelqu’un d’autre prend les choses en main. Alors, détendez-vous sur le canapé et laissez de temps en temps quelqu’un d’autre coucher votre bébé... Vous en serez récompensée plus tard. 

Soyez brève et tendre

Le rituel du coucher de votre bébé ne doit pas se transforme en une danse sophistiquée et épuisante. 

Essayez 10 à 15 minutes de lecture, de berceuses ou de jeu calme dans une pièce à la lumière tamisée. Indiquez par votre tonalité et votre gestuelle que l’heure d’aller au lit approche. Parlez doucement et baillez à plusieurs reprises. (Vous n’aurez peut-être même pas à faire semblant !)

Changez alors le lange de votre bébé, proposez-lui un biberon ou votre sein, brossez-lui les dents ou les gencives, et enfilez-lui un pyjama douillet. Beaucoup de mamans emmaillotent leur nouveau-né, ce qui lui donne un sentiment de sécurité. Et c’est tellement adorable…

Essayez de couchez votre bébé quand il est déjà assoupi, mais pas encore endormi dans vos bras. S’il se réveille au milieu de la nuit et que vous n’êtes plus près de lui, il est possible qu’il soit désorienté et qu’il ait du mal à se rendormir sans vous.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)