pregnancy-week-by-week-week-39

Vous êtes en semaine:

Votre grossesse semaine après semaine : Semaine 39

Votre bébé


Votre bébé prépare son entrée en scène !

Son système endocrinien, qui est responsable de la production d’hormones, est prêt pour la naissance. Votre tout-petit sécrétera plus d’hormones du stress pendant sa naissance que tout au long de sa vie. Une fois hors de votre utérus, ces hormones permettront de gérer son organisme sans l’aide du placenta. Ces changements majeurs requièrent beaucoup d’efforts et d’énergie, mais bébé est prêt.

Les poumons de votre bébé continuent également à se développer jusqu’à sa naissance. À présent, les poumons travaillent dur pour produire du surfactant, une substance qui évite que les sacs d’air adhèrent entre eux au moment de sa première respiration.

Juste après cette première respiration, vous aurez droit à un hurlement digne d’un opéra ! Les cris de votre bébé sont une expérience douce-amère : personne n’aime entendre un enfant pleurer en raison de la peur et de l’inconfort, mais ces pleurs signifient qu’il respire correctement.

Ne vous attendez toutefois pas à observer des larmes puisque les glandes lacrymales ne commenceront à produire des larmes que lorsque bébé aura quelques semaines. Et si bébé ne crie pas, ne vous inquiétez pas : certains enfants ne pleurent pas à la naissance ! Le plus important, c’est qu’il commence à respirer.

Votre grossesse


Vous avez sans doute déjà fait l’expérience des contractions de Braxton Hicks. C’est ainsi que votre corps se prépare à vivre les vraies contractions. Maintenant que vous êtes à terme, il est difficile de faire la différence entre ces contractions (faux travail) et le vrai travail.

Si les contractions sont irrégulières et disparaissent lorsque vous changez de position ou marchez, il s’agit probablement de ce que l’on appelle le faux travail. Ne vous fiez toutefois pas à leur nom : le faux travail peut devenir un vrai travail en quelques minutes !

Comptez attentivement vos contractions. Dès qu’elles sont régulières et surviennent toutes les cinq minutes pendant au moins une heure, appelez votre médecin, sage-femme ou infirmière agréée. Si la rupture de la poche des eaux a eu lieu (vous observez une fuite ou un jet de liquide du vagin), appelez immédiatement votre médecin.

Si vous n’avez pas encore décidé à quels analgésiques vous souhaitez recourir pendant le travail, faites-le dès maintenant. De nombreuses options sont disponibles : certains analgésiques auront pour objectif de réduire l’intensité de la douleur de l’accouchement, alors que d’autres viseront à éliminer le plus possible tout inconfort.

Vous n’êtes pas obligée de prendre une décision définitive maintenant, mais vous devriez connaître les options possibles et en parler à votre médecin ou au personnel soignant avant le grand jour.

L’avis des spécialistes


« Il y a deux signes qui indiquent que votre travail commencera dans un ou deux jours », affirme Elaine Zwelling, experte et infirmière agréée. « L’un est la rupture de la poche des eaux (sac amniotique). L’autre est la perte de mucus teintée ; il s’agit du bouchon muqueux qui couvrait le col de l’utérus. »

Ceci pourrait également vous intéresser :