Fausses ou vraies contractions ?

Fausses ou vraies contractions ?

Elaine Zwelling with Prof Dieter Wolke RN, PhD, FACCE

Bien que les contractions de Braxton Hicks soient des contractions « d’entraînement » sans danger, le travail prématuré est à ne pas prendre à la légère. Voici comment faire la différence entre les deux et la façon dont les médecins arrêtent le travail prématuré, et les étapes que vous pouvez suivre pour l’éviter. 

Capacités de l’utérus

Bien que la forme de votre corps se soit tellement agrandie que vous avez du mal à croire que vous reverrez un jour vos pieds, votre utérus reprendra sa taille d’origine après la naissance. Vous avez probablement entendu dire que, alors que la date d’accouchement approche, votre utérus se contracte occasionnellement tandis qu’il grandit, s’étire et s’« entraîne » pour l’accouchement. Ces étirements sont nommés contractions de Braxton Hicks ou fausses contractions et sont parfaitement normaux. 

Cependant, environ 10 % des femmes enceintes connaissent des contractions de travail prématuré. Contrairement aux contractions de Braxton Hicks, celles du travail prématuré ne sont pas à prendre à la légère. Elles indiquent que le travail commence avant que votre bébé ne soit prêt à naître. 

Comment savoir si vous ressentez des contractions de Braxton Hicks ou de travail prématuré ? Les différences résident principalement dans la fréquence, l’intensité et la durée. À quels symptômes s'attendre ?

Contractions de Braxton-Hicks

Vous commencerez à remarquer des contractions de Braxton-Hicks au cours du troisième trimestre. Vous pouvez avoir l’impression de ressentir un resserrement généralisé de votre utérus, comme s’il se recroquevillait ; ou vous pouvez avoir l’impression que le bébé sursaute. Les contractions ne sont généralement pas douloureuses et s’arrêtent presque toujours après une heure environ. Votre corps suit une sorte d’exercice pour se préparer au travail et pour que l’utérus retrouve sa taille d’origine après la naissance. Bien que toutes les femmes connaissent des contractions de Braxton-Hicks, toutes ne les ressentent pas, notamment pour leur premier bébé. Ainsi, ne vous inquiétez pas si vous ne les ressentez jamais, votre corps sera tout de même prêt pour la naissance.

Contractions de travail prématuré

Les contractions de travail prématuré peuvent se produire à tout moment entre la 20e et la 37e semaine de grossesse. Elles ne s’arrêtent pas et peuvent devenir plus fréquentes, régulières et gênantes dans le temps.

Voici quelques autres signes de travail prématuré et de début d'accouchement par voie basse :
  • Crampes semblables aux crampes menstruelles au-dessus du pubis
  • Sensation de pression ou de douleur dans le bassin, les cuisses ou l’aine
  • Sensation d’engourdissement, douleur dans le bas du dos ou pression dans le dos
  • Crampes intestinales ou diarrhée
  • Augmentation des pertes blanches
  • Fluide aqueux, pertes rosâtres ou brunâtres, ou pertes de sang

Si vous rencontrez l’un de ces symptômes ou avez plus de 4 contractions en une heure, appelez immédiatement votre médecin ou votre gynécologue. On pourra vous demander de vous déplacer pour un contrôle ou de chronométrer vos contractions. Vous pouvez ressentir les contractions (votre utérus qui se resserre et se relâche) en plaçant le bout des doigts légèrement sur votre abdomen. 

Arrêt du travail prématuré

Si votre médecin ou votre gynécologue pense que vous pouvez être en travail prématuré, il fera en sorte que vous soyez admise à l’hôpital. Il y a 3 raisons à cela. Tout d’abord, un examen vaginal sera effectué pour vérifier si le col de l’utérus s’ouvre, et des tests sur le fluide vaginal seront menés, celui-ci pouvant annoncer un travail prématuré. Ensuite, le personnel essaiera d’arrêter le travail avec des médicaments. Ils ne fonctionnent pas toujours et ne conviennent pas à toutes les femmes, mais votre médecin prodiguera des conseils à ce sujet. Si vous êtes réellement en travail prématuré, le personnel vous fera une injection de stéroïdes pour aider les poumons du bébé à se développer. 

Si les contractions se poursuivent, vous serez admise à l’hôpital pour que votre médecin puisse vous surveiller de plus près. 

Enfin, si tous ces essais échouent et si votre bébé naît prématuré, il vaut mieux qu’il soit à l’hôpital. Il peut être très petit et avoir des difficultés à respirer, manger, maintenir sa température corporelle à un niveau normal et développer ses organes. Un bébé prématuré est placé dans une unité de néonatologie, où une assistance spéciale aide le bébé à se développer correctement. Certains hôpitaux l’appellent l’Unité des soins intensifs néonataux. 

Éviter un travail prématuré

Vous pouvez également prendre vos précautions afin d'éviter un travail prématuré dès le début de la grossesse : 
  • Buvez 1/4 de litre de jus ou d'eau toutes les 2 heures pour éviter de vous déshydrater, ce qui pourrait rendre votre utérus plus « irritable ».
  • Mangez sainement et prenez 12 à 16 kilos au cours de votre grossesse.
  • Videz votre vessie pour diminuer les possibilités de contracter une infection urinaire, qui peut augmenter les risques de contractions de travail prématuré et le début de l'accouchement par voie basse.
  • Essuyez-vous toujours d’avant en arrière après avoir uriné ou être allée aux toilettes, afin d'éviter toute infection urinaire.
  • Portez des sous-vêtements en coton. Le coton est plus respirant que les autres matières et plus l’air circule, moins il y a risque de prolifération des bactéries.
  • Arrêtez de fumer et ne prenez ni drogue ni alcool.
  • Utilisez des préservatifs lorsque vous avez des rapports vaginaux.
  • Évitez d’avoir des rapports sexuels avec plusieurs partenaires.
  • Restez assise un moment avec les jambes surélevées toutes les heures environ, et ne soulevez pas d’objets lourds.
  • Arrêtez l’activité physique et reposez-vous si vous ressentez des contractions qui ne s’arrêtent pas rapidement.
  • Essayez de réduire la quantité de stress dans votre quotidien.

La possibilité de travail prématuré est inquiétante, mais la plupart des femmes ne rencontrent que des contractions de Braxton-Hicks. La meilleure chose que vous puissiez faire est de prêter attention à l’activité de votre utérus et de prendre soin de vous. Appelez votre médecin ou votre gynécologue en cas d’événement inhabituel.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Couches

Pampers® Premium Protection New Baby Sensitive

La meilleure protection Pampers pour la peau délicate des nouveau-nés.