Allergie alimentaire ou intolérance ?

Allergie alimentaire ou intolérance ?

Loraine Stern

Faire manger un enfant qui chipote est toujours difficile. S’il souffre d’allergies alimentaires ou s’il a des problèmes à digérer certains aliments, cela devient un véritable défi. 

Il faut faire la différence entre une véritable allergie, qui est un problème médical grave, et une intolérance, qui est simplement embêtante. Voici un article qui vous aidera à mieux vous y retrouver et à savoir comment gérer la situation. 


Allergie alimentaire

Les réactions allergiques se déclenchent quand l’organisme commence à fabriquer des anticorps aux protéines contenues dans les aliments. Une réaction allergique sévère, avec difficulté respiratoire, voire même évanouissement et choc, peut constituer une situation d’urgence et menacer la vie. 

La plupart des réactions allergiques sont identifiables à leurs symptômes qui peuvent comprendre : urticaire et autres rougeurs, boutons, diarrhées, vomissements, nez qui coule et éternuements. Voici les allergies les plus courantes : 
  1. Le lait : c’est la cause la plus courante de réactions allergiques chez les jeunes enfants. Deux à trois enfants sur 100 souffrent d’une allergie au lait de vache. Dans près de 95 % des cas, elle se résout vers l’âge de 4 ans. 
  2. Les noix, les crustacés et le blanc d’œuf :les réactions à ces aliments ne disparaissent pas facilement et peuvent durer toute la vie. 
  3. Les arachides :il ne s’agit pas vraiment de noix, mais de légumineuses comme les pois. Les enfants allergiques aux arachides sont souvent aussi allergiques aux amandes, aux noix et autres fruits à coques. 

Intolérance alimentaire

L’intolérance alimentaire la plus commune est l’intolérance au lactose. Il s’agit d’une difficulté à digérer le sucre naturellement présent dans le lait. Gaz, ballonnements et diarrhées apparaissent dans les 30 minutes à 2 heures qui suivent l’ingestion de lait. 

L’intolérance au lactose peut débuter à tout âge, mais elle se manifeste le plus souvent chez les enfants de plus de 4 ou 5 ans. Les enfants souffrant d’allergies ne peuvent généralement pas tolérer la moindre quantité de l’aliment responsable. Mais l’intolérance au lactose n’est pas aussi radicale. 

Souvent, les produits laitiers comme le yaourt ou le fromage ne posent aucun problème, car le lactose s’est décomposé lors de la transformation. Certains enfants peuvent boire un peu de lait, mais ils développeront des symptômes s’ils en consomment trop. 

L’intolérance au gluten est une incapacité à digérer une protéine du blé et peut être très grave. Considérée comme un problème immunitaire héréditaire au niveau des intestins, elle peut interférer avec l’absorption des substances nutritives et provoquer des problèmes de croissance, une prise de poids insuffisante et d’autres symptômes : diarrhées, constipation et irritabilité. L’intolérance au gluten apparaît rapidement après l’introduction dans l’alimentation de bébé de produits à base de blé, comme les céréales ou le pain. 

Ce que vous pouvez faire

Si vous soupçonnez que votre enfant souffre d’une allergie ou d’une intolérance, consultez votre pédiatre. N’établissez pas votre propre diagnostic, car les allergies alimentaires peuvent être délicates. 

Si on découvre que votre enfant souffre d’une allergie importante, il vous faudra lire les étiquettes des aliments transformés. Par exemple, les sorbets et la margarine contiennent une protéine de lait appelée caséine. Votre enfant doit éviter les aliments contenant du caséinate de calcium ou de la caséine. Le gluten peut se dissimuler dans l’extrait de vanille, les protéines végétales hydrolysées et le ketchup. 

Consultez votre pédiatre pour vous assurer que votre enfant suit un régime équilibré en vitamines et autres compléments alimentaires, tout en respectant les restrictions nécessaires. 

Ceux qui s’occupent d’enfants, les enseignants dans le préscolaire et les amis qui nourrissent votre enfant doivent non seulement connaître l’allergie dont il souffre, mais également savoir que faire en cas de réaction. Votre pédiatre pourra vous délivrer une ordonnance pour un « stylo » spécial contenant de l’adrénaline, à utiliser immédiatement en cas de réaction allergique grave. Rangez plusieurs de ces stylos dans différents endroits (dans la voiture, à la maison ou à la crèche). Assurez-vous que tout le monde sache comment les utiliser et remplacez-les quand leur date de péremption est dépassée.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)