Crèche ou gardienne pour reprendre le travail

Crèche ou gardienne pour reprendre le travail

Que vous ayez opté pour une crèche ou une nourrice, donner votre bébé à garder n’est jamais facile au début. Vous et votre bébé allez devoir vous faire à l’idée de la séparation. Être bien préparée et prendre le temps d’instaurer de nouvelles habitudes facilite souvent la transition. 

Saut dans l’inconnu

Il existe de nombreux services de garderie d’excellente qualité. Il suffit simplement de trouver la bonne solution pour vous et votre bébé. Si vous prévoyez de reprendre le travail dans les prochains mois, vous vous êtes probablement déjà renseignée sur les différentes options de garde quand vous étiez enceinte. Les bonnes crèches ont souvent des listes d’attente, il est donc nécessaire de les contacter tôt pour être sûr d’avoir une place.

Si vous avez opté pour une gardienne, assurez-vous d’en rencontrer plusieurs, car il est utile de pouvoir les comparer, puis contactez les autorités locales pour vérifier qu’elle est dûment agréée. Si c’est possible, rendez visite à la gardienne à son domicile et observez comment elle interagit avec les autres enfants dont elle a la garde. Si vous optez pour une nounou, utilisez une agence réputée et là encore, faites passer des entretiens à plusieurs personnes. Assurez-vous de vérifier toutes les références de gardes d’enfant personnellement, dressez une liste de questions à poser lors de l’entretien et fiez-vous à votre instinct en cas de doute. 

Temps d’apatation

Une fois que vous avez fixé une date de retour au travail, mettez à profit le temps qu’il vous reste à domicile pour vous préparer vous et votre bébé. Prenez l’habitude de confier votre bébé à un(e) ami(e) ou un proche régulièrement. Vous vous habituerez ainsi tous les deux à la séparation. Veillez à laisser les doudous de votre bébé à disposition quand vous vous absentez. Un objet familier ayant l’odeur de la maison ou de sa maman peut aider à le réconforter s’il est un peu angoissé.

Essayez d’opérer une transition progressive pour faire garder votre enfant. Commencez par exemple à amener votre enfant chez la personne qui s’en occupe une à deux semaines avant la reprise du travail pour augmenter progressivement le temps de séparation : une à deux heures les premiers jours, puis une demi-journée, et enfin une journée complète. Mais préparez-vous à un temps d’adaptation et éventuellement à des larmes (probablement les vôtres !). Il est également bon de garder à l’esprit que les réactions de votre bébé vis-à-vis de la garderie évolueront à certaines étapes de son développement, selon ce qui se passe dans sa petite tête et dans son monde.

L’angoisse de la séparation, vers un an, l’amènera peut-être à s’accrocher à vous désespérément en larmes, alors que jusque-là il vous faisait au revoir de la main gaiement. Plus tard, vous aurez probablement toutes les peines du monde à l’arracher à son jeu, et il fera une colère parce qu’il doit rentrer à la maison ! Alors préparez-vous aux bons et moins bons moments liés à la séparation et aux retrouvailles, mais rassurez-vous, tant que vous êtes satisfaite de votre mode de garde, votre bébé sera en de bonnes mains pendant que vous travaillez. 

Pour plus d’informations sur les problèmes de garde d’enfant, lisez Faciliter la transition à la garde d’enfant - Lien vers la transition à la garde d’enfant.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jeu pour les bébés : Attrape

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    La motricité

  • Ce dont vous aurez besoin

    Balles molles de tailles, de couleurs et de textures diverses