Animal domestique et tout-petit : 5 conseils

Animal domestique et tout-petit : 5 conseils

Suzanne Dixon

1. Le facteur de l’âge

Avec un enfant de moins de 2 ans, la brusquerie envers un animal domestique est habituellement le fruit de son ardeur à découvrir, à interagir, et à obtenir une réaction d’un animal de compagnie. 

Les enfants de cet âge ne comprennent pas vraiment ni ne se rappellent les concepts « sois gentil » ou « caresse gentiment ». Montrez-lui comment bien se comporter envers un animal, mais ne pensez pas qu’il retiendra la leçon. À cet âge, les enfants ne comprennent pas tout à fait le concept de cruauté. Assurez-vous donc de continuer à le surveiller et d’empêcher une interaction trop enthousiaste.

2. Soyez attentif

Un enfant en bas âge tire rarement bénéfice d’un animal de compagnie. Si vous n’en avez pas encore, mieux vaut donc attendre quelques années avant d’en adopter un.

Si l’animal de compagnie a toujours été présent dans la maison avant la naissance de l’enfant ou qu’il appartient à un des frères et sœurs, ne vous attendez pas à de la délicatesse de la part de votre bambin, mais plutôt à une curiosité excessive. Les petits animaux tels que les hamsters, les lapins ou les chatons sont mignons, mais peu recommandés pour un tout-petit ! Évitez les blessures de part et d’autre en gardant les petits animaux domestiques en cage.

3. Comprendre la jalousie

La jalousie peut expliquer en partie cette attitude brusque. Parfois, un animal domestique ou un enfant en bas âge devient jaloux de l’attention de l’adulte envers l’autre. Si vous leur avez inspiré amour et fidélité, une certaine jalousie est inévitable. Observez et surveillez, car les animaux habituellement dociles et les tout-petits peuvent se faire mutuellement du mal !

4. Enseigner le plus tôt possible

Dès 2 ou 3 ans, les enfants peuvent apprendre à bien se comporter avec un animal de compagnie, mais ils ne peuvent pas encore comprendre ce que ressent l’animal domestique. Il devrait être en mesure de comprendre que faire pour jouer, mais peut-être pas la manière de le faire. À cet âge, un enfant saura ce que signifie « Jette-lui la balle et dis : Apporte ! », mais pourrait ne pas comprendre des concepts tels que « Sois gentil » ou « Sois doux ».

Plutôt que de lui expliquer, montrez-lui comment se comporter afin qu’il puisse apprendre et s’en souvenir. La brusquerie involontaire peut faire partie de l’apprentissage, mais elle exige du parent qu’il enseigne à l’enfant des manières appropriées de traiter les animaux

5. Attention aux blessures intentionnelles

Un enfant de plus de 3 ans qui comprend ce que veut dire être gentil avec un animal mais le blesse régulièrement et intentionnellement est un autre problème. Il se peut que cet enfant ressente en lui une grande colère et qu’il la rejette sur l’animal. 

Prêtez attention à ce que dit votre bambin lorsqu’il se comporte de cette manière. Parfois, ce genre de comportement apparaît en réponse au stress, à un changement survenu à la maison ou lors d’un grand événement. Parlez avec votre enfant de vos inquiétudes et essayez d’identifier le problème sous-jacent. Comme toujours, cependant, n’hésitez pas à en discuter avec le pédiatre, afin de découvrir ce que cache son agressivité.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)