Pleurs de bébé : apprenez à les décrypter

Pleurs de bébé : apprenez à les décrypter

Jennifer Kelly Geddes

Dès que votre bébé est installé dans son lit pour la nuit, vous pouvez activer le babyphone et (enfin) vous coucher, tout au moins jusqu’à ce qu’il se mette à pleurer ! 

Les sanglots de la nuit sonnent le réveil et, toute endormie que vous êtes, vous essayez néanmoins de comprendre les raisons de ces pleurs. Pas d’inquiétude, être désemparée face à ces gémissements ou ces hurlements est tout à fait normal ! Parvenir à les comprendre demande un peu de pratique. Lisez les conseils sur la définition de ces pleurs ou l’explication des mesures à prendre lorsque les sanglots commencent. 

Conseil n° 1 : ne paniquez pas

Le fait que votre bébé pleure est normal et prévisible. Les nouveau-nés peuvent hurler plusieurs heures par jour ! Essayez de ne pas vous sentir personnellement visée par ces larmes. Ces pleurs sont le seul moyen dont votre bébé dispose pour communiquer avec vous. Toutefois, si votre nourrisson est âgé de moins de 4 mois, les pleurs nocturnes sont probablement dus à la faim. 

Conseil n° 2 : le bruit est normal

Étant donné que la phase de sommeil actif est plus longue chez les bébés, ils n’entrent pas souvent dans des périodes de sommeil profond. Votre bébé peut émettre toutes sortes de sons lors de cette phase (couinements, cris et pleurs). Cela pourra même parfois le réveiller. Lorsque vous l’entendez crier dans le babyphone, attendez quelques minutes avant d’intervenir : il peut parvenir à se rendormir de lui-même. 

Conseil n° 3 : soyez attentive

Avec un peu d’expérience, une nouvelle maman est souvent capable de distinguer les pleurs liés à la faim de ceux signifiant « Je suis en colère ! » ou « Je ne suis pas à l’aise ». 

Les pleurs causés par la faim sont souvent courts et graves, en s’intensifiant et en chutant au fil du temps. Les pleurs liés à l’inconfort peuvent être puissants et perçants (lange souillé, coliques, démangeaisons ou pincement causé par les vêtements). 

Conseil n° 4 : ne vous précipitez pas

Les pleurs survenant subitement la nuit ne sont souvent qu’un cri strident isolé, sans aucun lien avec la faim ou un lange mouillé. Patientez quelques minutes avant de vous rendre dans la chambre de votre bébé, ses pleurs pourraient n’être qu’un moyen de se défouler. Ces larmes peuvent également être un signe de confort, une manière pour lui de se préparer pour la nuit. 

Évitez d’intervenir, à moins qu’il ne pleure vraiment fort. 

Aucune maman n’aime entendre son bébé pleurer, mais découvrir la réelle signification de ces larmes nocturnes peut être un véritable soulagement pour une nouvelle maman. Votre bébé fera bientôt ses nuits, sans émettre le moindre son. Vous pourriez alors être tentée de vous précipiter vers lui pour connaître les raisons de son silence.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)