Pipi eu lit et autres petits accidents

Pipi eu lit et autres petits accidents

Aviva Patz

L’apprentissage de la propreté apporte plus à votre enfant que le simple fait de se débarrasser des culottes d’apprentissage ou des langes. Il est important de prendre en considération tout ce que votre bout de chou endure à cette période. Voici les 3 difficultés les plus fréquentes et le moyen de les surmonter.

Pipi au lit

Votre tout-petit, qui reste au sec durant la journée, se réveille dans une flaque le matin ? Son corps est peut-être encore trop immature pour signaler à son cerveau que sa vessie est pleine. 

Il est très fréquent que, pendant la première année d’apprentissage de la propreté, les enfants soient propres la journée et victimes de petits accidents nocturnes. En effet, de nombreux enfants âgés de 3 ans continuent à faire pipi au lit, environ une fois par mois.

La solution 

Nettoyez et passez à autre chose, en particulier si cela n’arrive qu’occasionnellement. Vous pouvez installer une alaise imperméable afin de nettoyer son lit plus facilement. 

Si cela survient 2 ou 3 fois par semaine, envisagez l’utilisation des culottes d’apprentissage qui faciliteront la transition des langes aux sous-vêtements. 

Refus de faire caca dans le pot

Pour certains tout-petits, uriner dans le pot est facile, mais aller à selle est une autre paire de manches. D’après les experts, certains enfants pourraient avoir peur d’en mettre partout. 

Si c’est ce qui inquiète votre enfant, il se peut qu’il ait eu un accident embarrassant ou vu un autre enfant en subir un et souhaite éviter un tel sort. 

La solution 

Notez les moments où votre tout-petit évacue ses selles, peut-être juste après la sieste ou une demi-heure après le repas de midi, et mettez-le sur le pot à ce moment-là. Félicitez-le s’il y arrive ! Quoi que vous fassiez, conservez un ton positif. 

Employer des termes négatifs tels que « sale » ou « puant » pour décrire les selles peut causer un sentiment de honte et d’embarras chez votre enfant. Assurez-lui que tout le monde va à selle et que c’est naturel ! Si votre enfant refuse toujours d’aller à selle sur le petit pot, proposez-lui plutôt de vous demander des culottes d’apprentissage lorsqu’il ressent l’envie de se soulager. 

Accidents liés aux déplacements

Les sorties : que vous soyez à bord d’un avion ou simplement au supermarché, les sorties sont compliquées à gérer pour les tout-petits en cours d’apprentissage de la propreté, car elles cassent leur routine. Même les enfants qui sont normalement propres toute la journée peuvent avoir des accidents lorsqu’ils se trouvent en dehors de leur environnement habituel.

La solution

Avant de quitter la maison, encouragez votre tout-petit à passer aux toilettes. Une fois dehors, faites des pauses pour lui permettre de se soulager au moins toutes les heures et encore une fois avant de changer d’endroit. Emportez des vêtements de rechange propres, au cas où !

À force de patience et de temps, votre bout de chou aura bientôt terminé son apprentissage de la propreté, donc persévérez !

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)