Comment débuter l’apprentissage de la propreté ?

Comment débuter l’apprentissage de la propreté ?

Cheryl Lock

Bien que cela puisse faire un peu peur, toutes les mamans passent par là, et ce n’est pas forcément si compliqué que ça. C’est l’apprentissage de la propreté. Si votre enfant a entre 18 mois et 2 ans et demi, vous pensez probablement : comment puis-je commencer ? 

Même s’il est vrai que certains enfants s’adaptent au pot très facilement, d’autres ont besoin de plus de temps et d’attention. Détendez-vous, inspirez profondément et suivez ces quelques consignes. Vous féliciterez votre enfant qui y parviendra en un rien de temps. 

1. Choisissez le bon moment pour commencer

Il ne sert à rien d’essayer le pot si votre enfant (et vous-même !) n’êtes pas prêts. Cette méthode ne marchera pas. En ce qui concerne votre propre patience, si vous traversez une période de stress, comme un déménagement, essayez d’attendre jusqu’à ce que vous puissiez concentrer toute votre attention sur cette tâche.

Heureusement, les signes qui indiquent que votre enfant est prêt à utiliser les toilettes sont plutôt évidents quand on sait ce qu’il faut observer. 

Pour commencer, un enfant prêt à entamer l’apprentissage de la propreté doit savoir suivre des consignes. Procédez étape par étape, en commençant par exemple par lui faire retirer et remettre ses sous-vêtements ou son lange. 

Entraînez-le ensuite à des tâches coordonnées plus compliquées, comme lui faire enlever son lange et s’asseoir sur le pot. Il est possible que votre enfant commence à vous dire quand il ressent l’envie d’aller aux toilettes. C’est notamment le cas si vous lui avez expliqué et montré comment utiliser les toilettes, ce qui est une très bonne idée. 

Il pourrait même commencer à vouloir se rendre aux toilettes de son propre chef, ce qui lui vaudrait d’être fortement félicité. 

2. Impliquer votre enfant dans la démarche

Même si vous devez rechercher le matériel qui convient (pot, réducteur s’adaptant sur la lunette des toilettes, etc.) pour que votre enfant puisse s’entraîner, l’impliquer dans le processus de décision constitue une méthode simple qui lui donnera envie de s’essayer à la propreté. 

Une fois que vous avez sélectionné ce qui lui convient le mieux, laissez votre enfant choisir la couleur ou la forme parmi les modèles que vous lui proposez. Il adorera se sentir impliqué et saura que ce petit pot est uniquement le sien.

3. Ne vous découragez pas

Comme bien des choses concernant les enfants, la patience est de mise. N’oubliez pas que les petites filles ont tendance à passer plus rapidement au pot que les petits garçons, et qu’il faudra peut-être plusieurs mois d’entraînement à votre enfant avant qu’il soit capable de se débrouiller seul. Efforcez-vous de rester calme (et pimentez le tout d’un peu d’humour dès que possible) et tout ira bien. 

4. Difficultés prévisibles

Il est tout à fait normal que votre enfant rencontre des difficultés avant de parvenir à maîtriser totalement la propreté, et la manière dont vous gérerez ces situations sera déterminante. Ne vous fâchez pas et ne punissez pas votre enfant en cas d’accident. Au contraire, restez positive et expliquez que les accidents peuvent arriver. Ensuite, rappelez-lui que la prochaine fois qu’il aura envie d’aller aux toilettes, il devra se rappeler que son super pot tout neuf l’attend. 

N’oubliez pas : pour remporter la course du pot, rien ne sert de courir, il faut partir à point. Essayez d’apprécier ces moments à leur juste valeur, car vous ne devrez accompagner votre enfant vers la propreté qu’une seule fois. Bientôt, ce ne sera plus qu’un souvenir.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Jouez à Coucou bouh nounours

  • Localité

    À l’intérieur et à l’extérieur

  • Favorise

    Développement cognitif, motricité fine, permanence de l’objet

  • Ce dont vous aurez besoin

    Des balles de tailles différentes, panier à linge, chaussettes (optionnel)