Les sautes d’humeur de la grossesse, mode d’emploi

Les sautes d’humeur de la grossesse, mode d’emploi

Elaine Zwelling

La grossesse est une expérience poignante.

Le personnel soignant, les amis et la famille se concentrent la plupart du temps sur les aspects physiques de votre grossesse. Leur préoccupation principale est naturellement que vous et votre bébé soyez en bonne santé. Et les caractéristiques physiques de la grossesse sont plus concrètes et plus facilement observables par les autres. Mais beaucoup de femmes enceintes s’accordent sur le fait que les émotions et les sautes d’humeur sont aussi difficiles à gérer que les symptômes physiques.

Pourquoi la grossesse est-elle si riche en émotions ? Et comment pouvez-vous faire face à l’éventail de sentiments et d’humeurs qui sont susceptibles de vous submerger ?

La surprise et le choc de la grossesse


Beaucoup de femmes attendent avec la grossesse et la maternité à un certain stade de leur vie, mais une fois enceinte, il se peut que vos sentiments soient différents de ceux auxquels vous vous attendiez.

Des femmes qui craignaient d’avoir un peu peur peuvent étonnamment se sentir à l’aise, alors que celles qui pensaient être prêtes peuvent soudainement se sentir envahies par le doute.

En fait, les sentiments d’une femme changent à chaque trimestre de la grossesse, et chaque phase apporte son lot d’émotions. Au cours du premier trimestre, vous pourriez lutter avec le simple fait d’être enceinte. Pendant le deuxième trimestre, vous pourriez vous concentrer sur le fait que vous allez vraiment avoir un bébé. Dans le troisième trimestre, vous continuerez probablement sur cette même voie, en contemplant les responsabilités et les joies d’être mère. Cela demande une certaine adaptation !

Rôles changeants


Une grossesse modifie également la dynamique des relations dans votre famille. Si c’est votre premier bébé, vous passerez d’une phase où vous n’avez des responsabilités qu’envers vous-même et d’autres adultes à une phase de responsabilité à temps plein vis-à-vis d’un enfant en bas âge totalement dépendant.

Si c’est votre deuxième bébé (ou troisième ou quatrième !), des changements surviennent quand même au sein de la famille, car vos responsabilités augmentent. L’arrivée d’un bébé dans une famille peut parfois être un évènement stressant, même dans les circonstances les plus heureuses.

Bien qu’avoir un enfant fasse partie de la vie, cela n’en reste pas moins bouleversant. En outre, vos sentiments sont susceptibles d’être exacerbés par les changements hormonaux de votre organisme.

Ce que vous pouvez ressentir


Voici les émotions et les réactions que beaucoup de femmes enceintes rapportent. Veuillez noter qu’elles ne sont pas toutes négatives :

• Joie, bonheur et excitation
• Incertitude
• Irritabilité
• Calme
• Une plus grande dépendance vis-à-vis de votre conjoint ou des membres de votre famille
• Fierté d’avoir accompli un miracle
• Développement d’un attachement même avant la naissance du bébé
• Réaction positive ou négative aux changements de votre de corps
• Sensation d’être écervelée
• Tristesse quant au fait que les choses ne sont plus ce qu’elles étaient
• Inquiétude à propos des finances, des conditions de vie, de la garde des enfants, de la perte de l’indépendance, des changements dans votre relation de couple, du travail et de la naissance, de savoir si vous serez une bonne mère, etc.
• Impatience (sentiment que la grossesse n’en finit pas)
• Hypersensibilité aux commentaires ou conseils des autres
• Pleurs fréquents
• Rêveries concernant votre bébé

Contrôle des émotions


Bien que toutes les émotions ou réactions ci-dessus soient normales, vous pouvez prendre des mesures afin d’atténuer vos sautes d’humeur durant cette période excitante, mais stressante.

Restez physiquement en forme : mangez bien, faites de l’exercice, et reposez-vous. Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous êtes fatiguée, vous serez probablement anxieuse ou énervée.

Informez-vous : prenez du temps pour lire des livres sur la grossesse ou assister à des cours de préparation à l’accouchement. Savoir à quoi s’attendre, écouter l’avis de professionnels et rencontrer d’autres futurs parents peut aider à alléger le stress.

Communiquez : partagez vos pensées et sentiments avec votre conjoint, vos amis ou les membres de votre famille.

Réservez du temps pour vous : évitez de vous surmener avec des tâches ménagères ou des engagements professionnels.

N’oubliez pas : si les émotions sont trop intenses ou si vous avez l’impression de ne plus avoir l’esprit clair, veillez à consulter votre médecin traitant avant de prendre des médicaments.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Lingettes

Lingettes Pampers® Sensitive

Testées dermatologiquement pour être douces avec les peaux sensibles.