Quid de la récupération après l’accouchement ?

Quid de la récupération après l’accouchement ?

Vous voulez savoir comment réagira votre corps après l'accouchement ? Apprenez-en davantage sur les douleurs après l'accouchement, les lochies, l’épisiotomie et autres pour vous sentir plus vite rassurée et profiter de votre nouveau bébé. 

Nois abordons ici l'arrivée du bébé et l’accouchement par voie basse. La naissance est un processus physiologique normal, mais pendant les jours et les semaines qui suivent l'arrivée de votre bébé, votre corps doit récupérer. En fait, il faut parfois un an pour que votre corps redevienne comme avant la grossesse. Même s'il y a quelques différences entre la convalescence après un accouchement par voie basse et une césarienne, le processus s'applique aux deux possibilités. Plusieurs facteurs peuvent influencer cette récupération, notamment votre état général, vos habitudes alimentaires et votre degré de fatigue ou de stress. 

Contractions utérines et involution

Peu de temps après la naissance du bébé, le placenta se détache de la paroi utérine et est expulsé. La zone sur laquelle le placenta était attaché ressemble à une plaie qui doit cicatriser. Heureusement, votre corps ne chôme pas. Quelques minutes après la naissance, l'utérus se contracte fermement pour sceller les vaisseaux sanguins sur la paroi utérine à l'endroit où se trouvait le placenta. Ces contractions utérines, parfois appelées « tranchées », ressemblent à de fortes crampes pendant les deux premiers jours, puis s'estompent. Vous pouvez les ressentir pendant l'allaitement, car la stimulation des tétons favorise les contractions. Vous pouvez prendre un analgésique (médicament antidouleur) si ces crampes deviennent trop gênantes. Consultez la sage-femme ou votre médecin avant de prendre des médicaments contre la douleur. 

Juste après la naissance, vous sentirez votre utérus au niveau de votre nombril. Les contractions après la naissance donneront la sensation d'avoir une boule dure dans l'abdomen. Sa taille diminuera chaque jour, jusqu'à ce que vous ne la sentiez plus à travers la paroi abdominale. Alors qu'elle rétrécit, elle descend dans le bassin, derrière le pubis. On appelle ce processus l'involution, cela signifie que la cicatrisation est en bonne voie. Quand vous serez à l'hôpital, l'infirmier vérifiera régulièrement votre utérus pour suivre l'involution. Si l'utérus ne se contracte pas comme il faut, il le massera peut-être pour le stimuler. 

Lochies 

L'endroit où se trouvait le placenta peut prendre une dizaine de jours pour guérir complètement et, pendant ce temps, vous constaterez des pertes de sang appelées lochies. Elles seront rouge vif pendant un jour ou deux après la naissance, comme des règles abondantes. Elles s'atténueront ensuite et deviendront brun foncé, puis rosâtres et, au bout d'une dizaine de jours, blanches et légères. À ce stade, vous saurez que l’endroit du placenta est complètement guéri. Ce processus peut être plus rapide chez les femmes qui allaitent, car la succion du bébé sur les tétons de la mère stimule les contractions utérines et la cicatrisation peut alors prendre moins longtemps. Jusqu'à la disparition des lochies, vous devez éviter tout rapport sexuel et avoir une bonne hygiène du périnée (la zone située entre l'anus et la vulve) toute la journée afin d'éviter la contamination des voies vaginales par des bactéries. 

Cernes et ecchymoses 

Si votre travail a été long et difficile, il se peut que vous voyiez d’autres signes physiques après la naissance, qui prendront un peu de temps pour guérir. Certaines femmes ont des cernes marqués ou les yeux injectés de sang, voire même des ecchymoses, comme des petites taches sur les joues ou des bleus sur le visage et la poitrine. Ces désagréments peuvent venir de la forte poussée et des efforts fournis en retenant votre souffle lors de la deuxième étape du travail pour aider à donner naissance à votre bébé. Si la poussée a été plus douce et mieux contrôlée, sans bloquer la respiration, ces taches risquent moins d'apparaître. Si vous constatez ces ecchymoses, sachez qu'elles disparaîtront en quelques jours. 

Cicatrisation de la zone d'incision 

Qu'il s'agisse d'un accouchement par voie basse ou par césarienne, il y aura probablement une incision qui devra cicatriser. En cas d'accouchement par voie basse, vous pouvez subir une épisiotomie. Cette petite incision sert à agrandir l'ouverture du vagin juste avant que la tête du bébé n'apparaisse. Elle est ensuite recousue. Comme pour toute incision, la cicatrisation prend environ 2 semaines. Le corps résorbe les points de suture, mais la cicatrice peut être sensible ou douloureuse la première semaine après la naissance. Il existe un risque d'infection si la plaie n'est pas nettoyée, mais cela ne devrait pas être le cas si vous prenez bien soin de votre périnée (voir ci-dessous). 

En cas de césarienne, l'incision sur l'abdomen prendra plus de temps à guérir. Si la césarienne n'était pas prévue, mais qu'elle a eu lieu après des heures de travail, vous devrez récupérer de l'accouchement et de l'intervention chirurgicale. En plus des étapes de récupération déjà abordées pour un accouchement par voie basse (à savoir l'involution utérine et les lochies), une convalescence est nécessaire après une intervention chirurgicale. Celle-ci peut prendre beaucoup plus de temps, entre 4 et 6 semaines. 

L'incision pour la césarienne sera certainement douloureuse une fois que les effets de l'anesthésie auront disparu. Vous pouvez au besoin recevoir des médicaments antidouleur. Au départ, il s'agira sûrement d'un analgésique narcotique plus puissant qui vous fera somnoler. Si les fils ne sont pas résorbables, on vous les retirera environ 5 jours après la naissance. Certains médecins peuvent utiliser des agrafes métalliques à la place des points de suture pour refermer l'incision, celles-ci seront également retirées quelques jours après la naissance. Les sutures ou agrafes peuvent tirer quand la peau cicatrise. Comme on devra vous insérer une sonde urinaire dans la vessie avant l'opération, qui sera enlevée après l'opération, il est important de boire beaucoup et d'uriner fréquemment pour éviter les infections urinaires. 

Booster la circulation 

Pour stimuler la circulation sanguine après l'intervention, on vous demandera de bouger les jambes, de tendre les pieds et de remuer vos orteils dès que les effets de l'anesthésie se seront un peu estompés. On vous dira de vous asseoir sur le lit, dans un fauteuil, puis de marcher dès le lendemain de la naissance. Vous devrez peut-être porter des bas de contention pour activer la circulation et éviter la formation de caillots. Comme la guérison est plus complexe pour une césarienne, vous devrez rester plus longtemps à l'hôpital. 

Conseils pour la convalescence à la maison 

Une fois de retour chez vous, vous devrez vous occuper de votre convalescence. Voici quelques conseils pour favoriser votre guérison et gagner en confort : 

  • Recourez à des techniques de respiration et de massage pour vous détendre si les douleurs après l'accouchement vous gênent. Si ces mesures ne vous aident pas, prenez des antidouleurs sans ordonnance que votre médecin vous aura conseillés. N'oubliez pas que ces douleurs indiquent que l'involution et la guérison sont en cours, ce qui est normal.
  • Pour éviter toute infection suite à une épisiotomie, changez de serviette hygiénique au moins toutes les 4 à 6 heures. Retirez toujours la serviette de l'avant vers l'arrière pour éviter de pousser les bactéries du rectum vers le vagin. Nettoyez le périnée après avoir uriné ou après les selles en versant de l'eau chaude sur cette zone et en tamponnant avec des compresses de gaze pour la sécher. Pensez à vous essuyer de l'avant vers l'arrière également. Faites un bain de siège chaud ou utilisez des compresses chaudes pour favoriser la cicatrisation. L'exercice de Kegel de contraction et décontraction du plancher pelvien fait circuler le sang dans cette partie du corps et favorise la guérison.
  • Suivez les instructions données par l'hôpital pour soigner la cicatrice de la césarienne. Maintenez le pansement propre et sec.
  • Mangez équilibré pour favoriser la cicatrisation. Faites le plein de protéines, vitamines et liquides.
  • N'ayez pas de rapport sexuel avant que les lochies n'aient disparu et que la zone de l'épisiotomie ait cicatrisé. Vous n'aurez certainement pas encore envie de rapport en raison de la fatigue. Vous pouvez utiliser d'autres signes d'affection pour montrer à votre conjoint que vous l'aimez, même si votre énergie émotionnelle sera plutôt concentrée sur le bébé.
  • Reposez-vous ! C'est indispensable pour guérir. N'en faites pas trop, trop rapidement, même si vous vous sentez d'attaque. Vos seules activités devraient consister à vous occuper du bébé. Laissez les autres s'occuper des courses, de la cuisine, des lessives et autres tâches ménagères. Planifiez bien pour avoir de l'aide pour ces activités.
  • Dormez dès que votre bébé dort. Vous pouvez vous attendre à de nombreuses nuits de sommeil interrompu, vous devez donc récupérer en faisant des siestes dans la journée. Vous devez vous fixer pour objectif d’avoir chaque jour autant d’heures de sommeil (même si elles sont fractionnées pendant la journée) qu'avant la naissance du bébé. Décrochez le téléphone et demandez à ne pas être dérangée en accrochant un mot sur la porte. 

À quel moment appeler le personnel soignant ? 

Contactez votre médecin ou sage-femme si vous constatez un de ces symptômes, car ils peuvent indiquer que la cicatrisation ne se passe pas comme prévu ou que vous développez une infection :
  • Température supérieure à 37,8 °C durant plus d'une journée.
  • Lochies rouge vif ou pertes de sang importantes plus de 4 jours après l'accouchement ou gros caillots dans les lochies.
  • Odeur très forte des lochies. Normalement, les lochies doivent sentir légèrement le moisi, elles sont très similaires aux règles habituelles.
  • Douleur dans le bas-ventre plusieurs jours après la naissance.
  • Signes d'infection (rougeurs, sensation de chaleur, gonflement, suintement) sur la zone de l'épisiotomie ou de la césarienne.

Si vous suivez bien ces conseils, vous serez surprise de la rapidité à laquelle vous allez récupérer après la naissance. La naissance d'un bébé est un processus naturel et non une maladie, votre corps va donc vite s’en remettre. Les quelques jours de gêne pendant votre convalescence seront vite compensés par le bonheur d'avoir votre nouveau-né dans les bras.


Ceci pourrait également vous intéresser :

Lingettes

Lingettes Pampers® Sensitive

Testées dermatologiquement pour être douces avec les peaux sensibles.