Alimentation solide : une chose à la fois !

Alimentation solide : une chose à la fois !

Suzanne Dixon

Bien que le lait maternel ou artificiel constitue, pendant des mois, la majeure partie des repas de votre bébé, vous pouvez commencer à envisager d’introduire des aliments solides. 

Un conseil : pas de précipitation. Les adultes apprécient la variété dans les repas. Mais un enfant doit pouvoir découvrir les aliments peu à peu. Quelques conseils.

Commencez par des céréales

Les céréales chaudes fortifiées sont une bonne source de fer, de vitamines B et de calories dont votre bébé a besoin. Manger à la cuillère de petites quantités de céréales simples (comme du riz ou de l’orge mélangé à du lait maternel ou artificiel) 2 fois par jour habitue votre enfant à manger des aliments solides.

Donnez-lui des légumes, puis des fruits

Les bébés ont tendance à apprécier le goût des légumes si vous attendez un peu avant de leur donner des aliments sucrés. Essayez de lui donner une purée de légumes comme des haricots verts ou des petits pois à midi et introduisez lentement les fruits en purée (comme des bananes ou de la compote de pomme sans sucre) le matin.

Attendez

Avant d’introduire de nouveaux aliments, attendez 5 à 7 jours pour vous assurer que votre bébé ne développe pas d’allergie.

Lors des repas, mettez votre bébé sur vos genoux ou dans une chaise haute. Utilisez une petite cuillère (en général les aliments pour bébé doivent être mous, onctueux et mixés) et regardez si bébé sort sa langue. Si c’est le cas, réessayez quelques fois et arrêtez pendant une semaine ou deux. Au fur et à mesure de sa croissance, il arrêtera de sortir la langue. Enfin, ne mettez pas de céréales dans un biberon. Votre bébé a besoin d’apprendre à utiliser sa bouche pour manger des aliments solides.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Lingettes

Lingettes Pampers® Sensitive

Testées dermatologiquement pour être douces avec les peaux sensibles.