Premiers mots et début de la sociabilisation

Premiers mots et début de la sociabilisation

Suzanne Dixon

Votre bébé commence à formuler quelques mots, y compris « mama » et « papa ». Un grand nombre de ses tentatives resteront grossières (par exemple, « ba » pour « balle »). Ces nouveaux sons en entraîneront d’autres, lui permettant ainsi de trouver le mot de son choix, et c’est en cela que réside l’apprentissage du langage. 

Avant d’être capable de nommer les choses qui l’entourent, il les pointera du doigt. Les psychologues appellent ce processus « l’attention conjointe partagée ». Votre enfant commencera à pointer du doigt les objets qu’il désire et désignera ensuite des choses intéressantes dans l’unique but de les partager avec vous. Il fera des grimaces pour vous faire rire, puis dansera et adoptera diverses attitudes pour attirer votre attention. 

Nulle autre que vous n’est plus à même de comprendre la signification de ses gestes et comportements. Il utilisera donc l’ensemble de son corps afin d’obtenir les réponses souhaitées. 

L’apparition d’un tempérament extraverti

De nombreux bébés de cet âge apprécient d’évoluer au milieu d’autres enfants du même âge, tels que les frères et sœurs, les parents proches ou les enfants des voisins. Cependant, attendez-vous à très peu d’interaction. Votre bébé aime observer les autres enfants, il se pourrait même qu’il les imite. Même si la sociabilisation a commencé, ce n’est que bien plus tard qu’il jouera avec eux. 

Les bébés ont tendance à répéter la moindre action qui déclenchera un éclat de rire. Faites donc attention à ce que vous récompensez d’un gloussement, toutes les actions ne sont pas forcément dignes d’un « encore ! ». 

Le partage est également une valeur trop importante pour espérer la voir apparaître à cet âge. Encouragez plutôt les enfants plus âgés à échanger leurs jouets avec votre bébé. 

Vous pourriez déjà observer des signes d’empathie de la part de votre bout de chou, lorsqu’il pleure en même temps qu’un autre enfant, qu’il tapote amicalement une personne tourmentée ou qu’il essaie de venir en aide à quelqu’un qui s’est fait mal. Bien que votre bébé ne puisse pas vraiment comprendre les émotions suscitées par la douleur, il apprend à identifier les sentiments et à y réagir, ce qui constitue une partie essentielle de son développement mental.


Ceci pourrait également vous intéresser :

Lingettes

Lingettes Pampers® Sensitive

Testées dermatologiquement pour être douces avec les peaux sensibles.